Musees de Laval » Kouyoumtjis Aggelos (1920-2011) – Famille grecque du village



Kouyoumtjis Aggelos (1920-2011) – Famille grecque du village


 

Kouyoumtjis Aggelos, Famille grecque du village, non datée

Kouyoumtjis Aggelos, Famille grecque du village, 20e siècle

 

Aggelos Kouyoumtjis est un artiste grec, né à Drama en 1920. Il travailla comme producteur de tabac à Drama tout d’abord, puis s’installa à Thessalonique. Il commença à pratiquer la peinture en 1950, en total autodidacte. Ses œuvres firent l’objet de nombreuses expositions, en Grèce comme à l’étranger.

 

Kouyoumtjis tirait son inspiration du monde rural dans lequel il a longtemps vécu : il aimait représenter le travail des champs, les paysages des campagnes thessaloniciennes, le bétail, mais aussi le folklore, les traditions, qui pour lui étaient l’identité et la force de son peuple. Son œuvre veut montrer les liens puissants, viscéraux qui existent entre
l’homme et la nature.

 

Un de ses sujets favoris était celui de la famille. Dans le tableau Famille grecque du village, les protagonistes sont représentés comme s’ils posaient pour une photographie. L’œuvre de Kouyoumtjis est peuplée de ces personnages dont les yeux aux sourcils froncés, au regard sombre et pénétrant, donnent toute leur intensité aux compositions. La famille, vêtue de vêtements traditionnels, pose sous les branches d’un arbre : de la même façon que les fleurs sont les promesses de nombreux fruits, les enfants, dans les bras de leurs parents, soutenus par les traditions et la culture de leur peuple, sont des promesses d’avenir.

 

Dans cette œuvre, l’occupation de l’espace n’est pas anodine. Les échelles sont disproportionnées : la famille occupe une place écrasante par rapport à l’arbre de l’arrière-plan. La disposition des personnages est parlante : les deux hommes, le père et le fils, occupent le premier plan, la mère reste debout à l’arrière, sa fille dans les bras. Même s’il est assis, l’homme, figure patriarcale, domine totalement la scène.