Musees de Laval » Jules Lefranc – Saint-Malo, le môle



Jules Lefranc – Saint-Malo, le môle


 

Lefranc - le mole

Jules Lefranc, Saint Malo, le môle, avant 1941 –

 

 

Jules Lefranc naît à Laval en 1887 et meurt à Paris en 1972. A ses débuts, lors d’une brève rencontre, Monet l’encourage à peindre. Suivant la tradition familiale, il travaille comme quincaillier. Ce n’est qu’en 1928, qu’il fait le choix de se consacrer à la peinture. Sa carrière lancée, il participe à de nombreuses expositions dans des salons, des galeries parisiennes. En 1966, une rétrospective de ses œuvres lui est consacrée au musée municipal des Sables-d’Olonne. Au cours de la même période, la donation de sa collection permet de créer le musée d’Art naïf de Laval.  

 

Cette œuvre de Jules Lefranc évoque un paysage maritime. Le lieu précis est indiqué par le titre : il s’agit du môle de Saint-Malo. Au premier plan, les remparts de la ville se déclinent sous la forme de marches d’escalier géométriques. Ces dernières établissent des lignes de fuite vers la gauche du tableau. La rigidité des formes contraste nettement avec la douce courbure de la jetée. Cet élément architectural marque une séparation entre les eaux émeraude du premier plan et la mer grisâtre du port.   La composition laisse transparaître une économie dans le choix des éléments picturaux. Ces derniers semblent s’emboîter méthodiquement, tels un jeu de construction structuré. L’aspect figuratif est notamment retranscrit par la présence d’une ligne d’horizon qui évite une déstructuration de l’espace. L’identification du lieu reste absconse sans l’indice du titre. C’est en ce sens que la représentation du réel est ici oubliée au profit de la création d’une atmosphère tranquille et colorée.