Musees de Laval » Henri Rousseau – Paysage



Henri Rousseau – Paysage


 

Henri Rousseau - Paysage

Henri Rousseau, Paysage, vers 1905

 

Originaire d’une famille modeste lavalloise, Henri Rousseau (1844-1910) passe son enfance à Laval. Après son mariage avec Clémence Boitard qui lui donne 7 enfants et dont beaucoup ne survivront pas, il trouve un emploi à l’octroi de Paris. Intéressé par la peinture sur ses temps de loisirs, il prend une carte de copiste au Louvre. Plus tard, et dans une volonté de reconnaissance, il expose ses œuvres au salon des Indépendants. Les Delaunay et Wilhelm Uhde sont ses premiers collectionneurs. A sa mort en 1911, Henri Rousseau, de son surnom le Douanier, est enfin reconnu par des critiques élogieuses.

 

Le musée des Arts naïf  et singulier du Vieux-Château vient de s’enrichir de cette nouvelle œuvre du Douanier Rousseau intitulée « Paysage » et datée vers 1905.

 

Henri Rousseau a toujours été sensible aux bords de Seine dans les environs de Paris et, tous les ans, il expose au Salon des Indépendants deux ou trois paysages figurant la capitale et ses environs. Ces vues ne sont pas véritablement fidèles à la géographie des sites mais sont des interprétations poétiques peintes dans son atelier à partir d’études d’après nature. Dans Paysage,  Rousseau nous offre, comme dans pratiquement toutes ses vues urbaines, un monde parfait où l’homme et la nature domestiquée sont en harmonie.

 

Ce tableau  faisait partie de la collection du cinéaste René Clément vendue aux enchères au château de Cheverny le 10 juin 2012.