Musees de Laval » André Bauchant – Assomption de la Vierge



André Bauchant – Assomption de la Vierge


 

AndreBauchant-lassomptiondelavierge

André Bauchant, L’Assomption de la Vierge, 1924

 

André Bauchant est né à Château-Renault en 1873, et est décédé à Montoire en 1958. Envoyé sur le front d’Orient en 1914, il y est chargé d’exécuter des relevés de terrains et révèle des dons de dessinateur.

 

À son retour de la guerre, Bauchant se consacre à la peinture. Abordant tous les genres, il traite les grands sujets de l’Histoire antique, les thèmes principaux de la Bible, les portraits, scènes de genre et bouquets de fleurs. Remarqué au Salon d’Automne de 1921 par Le Corbusier et Ozenfant, il est ensuite soutenu par le collectionneur Wilhelm Uhde et la galeriste Jeanne Bucher.  

 

Dans ce tableau comme dans la plupart de ses autres œuvres religieuses, Bauchant témoigne de sa fidélité aux modèles de la tradition chrétienne : l’organisation de l’espace entre monde terrestre et monde céleste y est conservée. Au registre inférieur, les Apôtres, jeunes hommes imberbes ou vieillards barbus, sont rassemblés autour du tombeau vide. Au registre supérieur, Marie, soutenue par des anges, s’élève au milieu des nuages. Si l’artiste prend quelque liberté dans le choix des tons pour les robes des anges et les nuages sombres du royaume céleste, il respecte cependant le sens essentiel des couleurs, notamment le blanc et le bleu pour la Vierge, symboles de virginité et de pureté.