Musees de Laval » Alain Lacoste, Francopholie – Francopholie, Natacha St Pierre, le chapeau de Magritte



Alain Lacoste, Francopholie – Francopholie, Natacha St Pierre, le chapeau de Magritte


Lacoste-Francopholie

Acrylique et papiers collés sur panneau, 2002 – 70 x 125 cm

 

Toujours crayonnant et griffonnant sur le moindre petit morceau de papier, Alain Lacoste (1935-) est venu peu à peu à la peinture tout en pratiquant la sculpture sur bois.   Il réalise tout d’abord, dans les années 70, des peintures « naïves néo-classiques » très proches de l’univers du surréaliste belge, Paul Delvaux. Mais ses « Delvautions » (c’est ainsi qu’il les appelle) peintes d’après photographies ne sont qu’une première manière insatisfaisante.   Quelques années plus tard, des galets, morceaux de bois, chiffons et autres détritus, ramassés, assemblés au hasard des ajustements et collés à l’Aradilte, l’amènent à composer des sculptures et tableaux-reliefs.   Tout comme l’artiste de la Préhistoire, il utilise la moindre courbe, le moindre relief de son support pour donner vie à des silhouettes qui se croisent et s’entremêlent. De ses « bri-collages » surgissent visages grimaçants et animaux chimériques qu’il recouvre de couleurs franches et éclatantes.